top of page
  • Photo du rédacteurTHERM ELEC

LE GUIDE ULTIME POUR BIEN CHOISIR SON COMPTEUR DE CHANTIER ENEDIS

Dernière mise à jour : 2 avr.




Un coffret ou compteur de chantier : Kezako ?


Le coffret de chantier ou compteur de chantier est un équipement provisoire, souvent indispensable aux professionnels et aux particuliers qui engagent des chantiers de construction ou d’aménagement. Ce dispositif provisoire sert principalement à couvrir les besoins en électricité d’un chantier le temps des travaux et avant l’installation électrique définitive.

Il peut également être utilisé à des fins plus festives, par exemple, pour alimenter des fêtes foraines, marchés, manifestations, festivals, etc.


Attention, le terme “coffret de chantier” est un terme générique englobant plusieurs types de coffret électrique.

Dans cet article, il est important de définir les termes suivants :


  • Le coffret de comptage ou compteur de chantier est un coffret provisoire demandé par votre gestionnaire de réseaux (généralement ENEDIS) lors de votre demande de raccordement électrique provisoire.

  • À ne pas confondre avec le coffret de chantier alias coffret de distribution, qui lui, sert uniquement à effectuer des branchements électriques d’un point A à un point B en vue d’alimenter vos appareils/outils électriques (perceuse, marteau piqueur, bétonneuse,...) nécessaires au bon déroulement du chantier. Nous pouvons reconnaître ces coffrets par le fait qu’ils comprennent uniquement des prises, disjoncteurs et un bouton d’arrêt d’urgence.


Le coffret de chantier et votre sécurité


Au-delà de fournir de l’électricité à votre chantier, le compteur de chantier doit également assurer la sécurité de votre matériel et des personnes. Pour cela, il doit être étanche et répondre à certaines normes en vigueur :

  • NF C 14-100 : Cette norme française s’applique aux branchements individuels et collectifs. Elle permet de concevoir des installations de branchement jusqu’à 400 A tout en assurant la sécurité des personnes et des biens.

  • NF C 15-100 : Cette norme, quant à elle, fixe les règles de conception, de réalisation et d’entretien des installations électriques basses tensions en France.


Comment bien choisir mon compteur de chantier ?


Le choix d'un coffret de chantier peut s'avérer être une étape compliquée... Cet article a été rédigé par nos soins dans le but de vous aider dans cette démarche. La Team Elec vous révèle aujourd'hui toutes ses astuces pour vous permettre de choisir VOTRE coffret de chantier, celui adapté à vos besoins !


La puissance du coffret

Vous devez, dans un premier temps, connaître la puissance que vous avez souscrite auprès de votre fournisseur d’énergie.

Les fournisseurs d’électricité ont défini un code couleur pour désigner les différents tarifs réglementés en fonction de la puissance de votre compteur :

  • Le tarif bleu désigne les compteurs de chantier dont la puissance peut aller de 3 à 36 kVa. Ces compteurs de chantier sont catégorisés en deux types : les coffrets monophasés allant de 3 à 12 kVa en 230 Volts et les coffrets triphasés allant de 6 à 36 kVa en 400 Volts.

  • Le tarif jaune concerne les armoires de comptage dont la puissance est comprise entre 37 et 250 kVa.


Comment définir la puissance dont j’ai besoin ? Il vous suffit d’additionner la consommation en kilowatt des équipements que vous souhaitez brancher au coffret de chantier, puis de transposer le résultat en kilovoltampère. Pour vous aider à faire cette conversion, sachez que 1 kW est plus ou moins égal à 1 kVA.


💡 Bon à savoir

Les compteurs de chantiers existent en monophasé et en triphasé et proposent une puissance allant de 6 à 36 kVA. Le plus souvent, une puissance de 6 kVa suffit pour un chantier dont les appareils utilisés sont classiques/standard. Si vous devez brancher une grue, mieux vaut préférer une puissance de 18 kVA.


Le type de raccordement

Lors de votre demande de raccordement, ENEDIS vous fournit une brochure vous indiquant le point de raccordement. Il s’agit de l’endroit où votre gestionnaire de réseaux va raccorder votre coffret de chantier provisoire. Cela vous permet alors de définir s’il s’agit d’un raccordement de type souterrain (sur terrain viabilisé) ou de type aérien (coffret fixé sur poteau EDF).


Pour un raccordement de type souterrain, la longueur demandée est généralement de 3 mètres (minimum), 5 mètres ou 10 mètres en fonction du positionnement de votre chantier.

Puissance en kVA

Câble aluminium

Câble cuivre

De 3 à 12 kVA monophasé

De 6 à 36 kVA triphasé


Pour un raccordement de type aérien, la longueur demandée est de minimum 14 mètres.

⚠️ Attention, le câble pour un branchement de type aérien doit être conforme à la norme NF C 33-209.

Puissance en kVA

Câble aluminium

De 3 à 12 kVA monophasé

De 6 à 36 kVA triphasé


Le départ client

Cette étape est bien trop souvent négligée dans le choix d’un coffret de chantier… Pourtant, il s’agit d’un point très important à prendre en compte puisqu’il va répondre à l’objectif même du coffret.


Les coffrets monophasés (3 à 12 kW en 230 Volts) :


Pour les coffrets monophasés, le choix du départ client se fait en fonction de la puissance souscrite. L'objectif étant de pouvoir utiliser toute la puissance du coffret pour alimenter son chantier ou événement.


  • Pour une puissance souscrite de 3 kVA : le modèle avec 1 prise électrique convient parfaitement. En effet, une prise de courant correspond à 16A en 230 Volts, ce qui est équivalent à environ 3 680 Watts (soit 3 kWatts). Vous pourrez alors utiliser toute la puissance de votre coffret à partir de cette prise.

  • Pour une puissance souscrite de 6 kVA : le modèle avec 2 prises électriques est le plus adapté. Afin d’utiliser toute la puissance de votre coffret, deux prises de courant sont nécessaires. En effet, 1 prise électrique correspond à 16A en 230 Volts, soit une puissance de 3 kWatts / 3 kVa. 2 prises de courant double alors cette puissance à 6 kWatts/ 6 kVa.  

  • Pour une puissance souscrite comprise entre 9 et 12 kVA : le modèle avec bornier de raccordement est le plus adapté pour utiliser toute la puissance de votre coffret.

Nous vous conseillons également le modèle avec bornier de raccordement et prise électrique. Sur ce type de modèle, le bornier de raccordement va vous permettre d’utiliser toute la puissance de votre coffret. Il peut servir à alimenter un tableau électrique ou un coffret de distribution avec prises. La prise de courant, quant à elle, vous permettra d’alimenter vos appareillages électroportatifs à proximité du coffret ou à brancher une rallonge électrique.

Le + de ce modèle : (Dans le cas d’une construction ou rénovation de maison)

À la fin de vos travaux, le bornier va vous permettre d’alimenter votre tableau électrique le temps des démarches auprès du Consuel (3-4 mois de délais) et la pose du compteur définitif par ENEDIS. Vos artisans n’auront pas besoin de toucher ou modifier votre coffret, ce qui est mieux en termes de sécurité électrique.

 

Les coffrets triphasés (6 à 36 kW en 400 Volts) :


Pour les coffrets de chantier triphasés, il existe généralement moins d'options que pour les coffrets monophasés. Le branchement se fait généralement sur l'interrupteur différentiel du coffret, avec bien sûr la possibilité d'ajouter un bornier de raccordement dans un boîtier étanche pour faciliter le branchement.


Sinon, il existe également des modèles avec coffret prises accompagnant le coffret de comptage ENEDIS. Ce coffret de distribution peut être fixé à l'arrière du coffret ou encore sur le côté et comprendre un certain nombre de prise, facilitant ainsi le branchement à partir de rallonge.

  • Pour une puissance souscrite entre 6 et 18 kVA : une prise en 32A (400V) vous permettra d'utiliser toute la puissance de votre coffret, soit 18 kW.

  • Pour une puissance souscrite entre 18 et 36 kVA : une prise en 63A (400V) vous permettra d'utiliser toute la puissance de votre coffret, soit 36 kW.


Pour toutes questions, la Team Elec est à votre disposition par mail à contact@thermelecpro.com ou par téléphone au 09 86 64 39 61.



Comments


bottom of page